Les sujets des écrits 1 et 2 du CAPEPS externe depuis 1993

2020: "« Dans le système scolaire français, la relation à l’espace, au temps, au travail, à la hiérarchie, aux autres, vise à domestiquer le corps à travers un réseau de normes répressives et / ou morales, de codes, d’apprentissages, et d’interdits très précis. L’objectif est la civilité du corps, (aujourd’hui la vogue est à la citoyenneté) en d’autres termes une incorporation des valeurs dominantes ». Betty Lefèvre, « Corps baroque et éducation physique scolaire », Corps et culture n°5, 2000. Une telle affirmation a-t-elle été toujours dominante dans la conception et l’organisation des pratiques physiques scolaires proposées en EPS depuis 1936 ? Vous pourrez illustrer vos réflexions sur des activités physiques et sportives variées.

2020 « Le conseil européen du 17 juin 2010 a réaffirmé l'enjeu pour les systèmes éducatifs européens : réduire le taux d'abandon scolaire, améliorer les niveaux d'éducation et favoriser l'inclusion sociale. L'objectif fixé consiste à faire passer, d'ici la fin de la décennie 2010-2020, le taux d'abandon scolaire moyen dans l'Union européenne sous la barre des 10 %. » Eduscol, Enjeux et objectifs de la lutte contre le décrochage en France et en Europe https://eduscol.education.fr/cid48490/enjeux-et-objectifs-de-la-lutte-contre-le-decrochage-en-franceet-en-europe.html Dans quelle mesure et comment l’enseignant d’EPS, à travers la conception de son enseignement et la régulation des processus d’apprentissage de ses élèves, peut contribuer à proposer des solutions pour sécuriser les parcours de formation des élèves du second degré ? Vous justifierez vos propositions et les illustrerez en vous appuyant, en tant que de besoin, sur les données contextuelles proposées en annexes.

 

2019: « Soucieux d’équité, tiraillés par la question des inégalités de potentiel et de développement des adolescents, les enseignants d’EPS ont relativisé l’usage de leurs chronomètres et de leurs décamètres. L’évaluation des seules performances révélait une injustice profonde par sa référence à des facteurs biologiques, physiologiques, génétiques inégalement répartis entre les individus » (Cécile Vigneron, Revue Française de Pédagogie, n°154, jan-­‐mars 2006, p. 111). En quoi les réflexions autour de l’évaluation, synthétisées ici par Cécile Vigneron, accompagnent-­‐elles une transformation du regard que l’enseignant en EPS, porte sur l’élève sous la 5e République ?

2019: Vers une société apprenante : rapport sur la recherche et développement de l'éducation tout au long de la vie « Pistes de réflexion pour les différents acteurs de la société apprenante : Proposition pour les professeurs : créer des écosystèmes apprenants dans votre classe, pour permettre que les apprentissages des uns favorisent ceux des autres, par exemple en invitant à la coopération entre pairs et en créant du mentorat (1) entre apprenants…»(1) Mentor : « Qui oriente et accompagne, avec sollicitude et bienveillance, le cheminement de l’apprenant et l’aide à progresser » Les grands axes du rapport ministériel : « Vers une société apprenante », François Taddei Catherine Becchetti-Bizot Guillaume Houzel Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Mars 2017, p. 7.  En quoi et comment la mise en œuvre de dispositifs permettant la coopération pourrait favoriser la régulation des apprentissages pour tous les élèves en EPS et contribuer à enrichir leurs parcours de formation tout au long de leur scolarité ? Vous justifierez vos propositions et les illustrerez en vous appuyant en tant que de besoin sur les données contextuelles proposées en annexes.

 

2018: « Le sport scolaire est une des composantes de la politique éducative de notre pays, au service de la réussite, de la responsabilisation, de la santé et du bien-être des élèves … En complément de l'enseignement de l'éducation physique et sportive, il offre à tous les élèves volontaires la possibilité de pratiquer des activités physiques et sportives dans le cadre de l'association sportive scolaire » Extrait du Rapport parlementaire établi par Robert Lecou, « Le sport à l'école et le sport scolaire », février 2012. Cette affirmation est-elle selon vous le résultat d’une évolution lente et continue du sport scolaire ou l’expression de ruptures successives ? Vous situerez votre réflexion de 1960 à nos jours.

2018:« Si la nécessité de faire bouger les enfants et les adolescents est désormais reconnue, les moyens d’y parvenir restent à développer. Chez l’enfant comme chez l’adulte, la pratique régulière d’une activité physique, favorise le maintien ou l’amélioration de la forme physique, procure des bénéfices sur le plan psychologique et social et a un effet favorable sur plusieurs aspects de la santé…La pratique régulière d’activité physique pendant l’enfance et l’adolescence dépasse ses effets immédiats sur la santé, pour au moins deux raisons : pratiquée avec plaisir, elle prédit le niveau de pratique d’activité physique du futur adulte ; nombre de bienfaits de l’activité physique pratiquée pendant l’enfance se prolongent jusqu’à l’âge adulte, indépendamment du degré d’activité de ce dernier. …Plus largement, la pratique d’activités physiques favorise la cohésion et l’intégration sociale dès lors qu’elles sont organisées dans un cadre facilitant l’accès à tous et la mixité des publics. En favorisant la concentration et la confiance en soi, elles pourraient, de plus, contribuer à de meilleurs résultats scolaires. » Etude de l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), « Promouvoir l’activité physique des jeunes », 2011. L’EPS actuellement enseignée au lycée prépare-t-elle suffisamment les lycéens à poursuivre une activité physique régulière, dont nous connaissons tous les bénéfices, quelle que soit la situation dans laquelle ils vont se retrouver après leurs études secondaires ? A partir d’exemples concrets, vous justifierez votre prise de position et illustrerez vos propositions en vous appuyant, en tant que de besoin, sur les données contextuelles proposées en annexe. (+ annexes fournies au candidat)

 

2017: «Les disciplines, au-delà de leur ancrage historique et de leurs finalités pédagogiques propres, souffrent toujours de cet écart entre les programmes tels qu’ils sont prévus, les cours qui sont enseignes et ce qui est, au bout du compte, veritablement appris par les élèves. C’est pourquoi, on ne parle plus seulement aujourd’hui de « programmes » mais plus largement de «curriculum », en prenant en compte non seulement les connaissances transmises par l’enseignant mais l’appropriation de celles-ci par les élèves, ce qu’on appelle les competences. En ce sens, les programmes concernent aussi la place et la reussite des élèves à l’école, ainsi que les modes d’évaluation puisqu’il ne s’agit plus seulement de demander aux enseignants de se conformer a une liste de prescriptions, mais de viser l’acquisition de compétences par les élèves qui leur sont confiés. Le véritable enjeu de la transmission est de donner la possibilité aux élèves de s’approprier les savoirs dispensés, et c’est bien l’objectif du socle commun qui identifie les connaissances et competences qui doivent etre acquises a I issue de la scolarité obligatoire. » Terra Nova, «Que doit-on apprendre à l’école? », 27 mai 2016. Vous discuterez cette prise de position, en fin d’extrait, et vous montrerez dans quelle mesure les enseignants d’EPS ont pu répondre à cet enjeu depuis 1945.

2017: « Dans une approche globale, la réforme du collège, qui entrera en vigueur à la rentrée 2016, agit sur tous les leviers pédagogiques pour améliorer la réussite des apprentissages de tous les élèves et leur permettre datteindre, au meilleur niveau possible, la maitrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, * Circulaire de rentrée, bulletin officiel du 14 avril 2016. Afin de contribuer à ce double objectif, quels savoirs professionnels l’enseignant d’EPS peut-Il mobiliser aujourd’hui pour permettre à l’élève de surmonter ses difficultés on EPS? A partir d’exemples concrets, vous justifieroz et illustrerez vos propositions en vous appuyant notamment sur l’analyse des données contextuelles proposées en annexe. (+ annexes fournies au candidat)

 

2016: «La mixité sociale est un avantage pour tous les élèves sans exception" Nathalie MONS, présidente du conseil national de l’évaluation du système scolaire, octobre 2015.  Vous discuterez cette affirmation et vous montrerez en quoi et dans quelle mesure, notamment depuis 1960, la question de la mixité des publics scolaires a du être prise en compte par les professeurs d’éducation physique et sportive.

2016: « En proposant une activité physique régulière, source de bien être, elle (l’EPS) favorise l’acquisition d’habitudes de pratiques nées souvent du plaisir éprouvé." (Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008) A quelles conditions la prise en compte des émotions peut-elle contribuer à favoriser les apprentissages en EPS, et leur réinvestissement en dehors de l’école? Vous illustrerez vos propositions à partir d’exemples concrets relevant de deux compétences propres.

 

2015: « Il n’y pas de fatalité à ce que l’école française soit la plus inégailtaire d’Europe. Je mettrai toute mon énergie à apporter des réponses aux élèves les plus fragiles. Car
ce sont eux qui ont le plus besoin de l’école de la République. » (Extrait d’un discours de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, 23 septembre 2014)
Dans quelle mesure, depuis la fin du XIXème siècle, cet engagement a pu être une préoccupation des enseignants d’EPS, soucieux de prendre en compte l’hétérogénéité des élèves tout en s’adaptant aux transformations scolaires?

2015: « Au sein de l’ensemble des disciplines d’enseignement, l’EPS occupe une place originale où le corps, la motricité, l’action et l’engagement de soi sont au coeur des apprentissages » (Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008) « Parmi les disciplines scolaires, l’EPS est l’unique garante pour les élèves d’un engagement corporel» (Bulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010) Vous montrerez comment, par la connaissance théorique et pratique des processus de planification et de régulation, l’enseignant d’EPS peut créer les conditions d’un engagement corporel efficace de ses élèves. Vous illustrerez vos propositions à partir d’exemples concrets relevant des compétences propres à l’EPS CP2 et CP5.

 

2014: L’éducation physique s’est toujours préoccupé de l’éducation des corps et de la formation du citoyen. Vous expliciterez en quoi et comment, au cours du 20eme siècle, l’éducation physique et sportive a su dépasser cette dualité pour s’intéresser à l’éducation de la personne.

2014: L’éducation physique et sportive, discipline d’enseignement, doit offrir à chaque élève un parcours de formation qui lui garantisse l’acquisition des compétences attendues fixées par les programmes. A partir d’exemples concrets, vous expliciterez comment et à quelles conditions l’enseignant d’EPS contribue à l’atteinte de cet objectif.

 

2013 Bis : L’éducation physique s’est toujours préoccupé de la santé des élèves. Du fait des enjeux sociétaux actuels, il semble que cet objectif prenne une acuité particulière. Vous expliciterez en quoi et comment l’éducation physique et sportive, depuis 1945, a rendu lisible sa contribution à l’atteinte de cet objectif.

2013 Bis: L’éducation physique et sportive, discipline d’enseignement, doit contribuer à la réussite de tous les élèves et de chacun d’entre eux. Vous montrerez comment, par la connaissance théorique et pratique des processus d’interaction, l’enseignant d’EPS peut répondre à ce double objectif. Vous illustrerez à partir d’exemples relevant d’au moins deux compétences propres.

2013: "Place de la mesure de la valeur physique en Education Physique et Sportive et évolution du regard porté sur les élèves et sur leurs performances depuis la fin du XIXème"

2013: En quoi et comment la connaissance théorique des processus de planification et d’interaction en situation d'enseignement-apprentissage, permet-elle à l'enseignant d'EPS de mieux conduire les leçons relevant des deux compétences propres suivantes : « Réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique » et « « Réaliser et orienter son activité physique en vue du développement et de l'entretien de soi ». Vos champs d'illustration couvriront nécessairement les deux cycles d’enseignement du second degré.

 

2012: " En quoi la transformation de la place, de la forme et de la fonction des activités de combat en France se reflète-t-elle dans l’évolution de l’Education Physique et Sportive depuis la fin du XlXème siècle?"

2012: Dans quelle mesure et comment l’enseignant d’Education Physique et Sportive peut il s’appuyer sur les connaissances scientifiques relatives au contrôle moteur, pour favoriser l’acquisition des compétences attendues?  Développez votre argumentation et illustrez-la par des exemptes pris dans des activités physiques sportives et artistiques relevant de deux compétences propres.

 

2011: "La formation des enseignants d'Education Physique et Sportive (EPS) et l'évolution de l'Education Physque et Sportive (EPS) de la fin du xixeme siècle à nos jours."

2011: " Les notions de "connaissances et de compétences" , d'"évaluation des acquis des élèves" , introduites institutionnellement, sont-elles susceptibles de transformer la conception et la mise en oeuvre de l'EPS au sein de chaque EPLE  et de chaque leçon?   Après en avoir fondé l'argumentation, vous en montrerez les formes concrètes à travers des exemples recouvrant 2 compétences propres à l'EPS. "

 

2010 : « Depuis 1945, dans les textes officiels comme dans les pratiques d'enseignement, l'EPS s'est souvent préoccupé de la distinction des filles et des garçons. Les différentes mesures prises et leurs conséquences ont-elles influencé la construction de la masculinité et de la féminité des élèves? »

2010 : « La contribution de l'EPS à la santé des élèves constitue un des objectifs que se fixe cette discipline d'enseignement. La question se pose-t-elle de la même manière au collège et aux lycées?  Vous justifierez et montrerez comment l'enseignant d'EPS peut répondre à la question tant dans la conception que dans la mise en œuvre de ses enseignements. »

 

2009 :  Il est couramment admis que les éléves d'aujourd'hui sont très différents des éléves des années soixante. Les pratiques pédagogiques en EPS dans l'enseignement du second degré ont-elles pris en compte cette évolution?

2009 : L'enseignement des techniques en EPS doit-il ignorer ou copier celle du sportif ou de l'artiste de haut niveau ?

 

2008 : L'évolution des classifications des activités physiques et sportives a-t-elle été prise en compte dans les textes officiels organisant l’éducation physique et sportive depuis 1967 ?

2008 : Trop souvent les élèves restent   "d'éternels débutants"  de la 6ème à la 3ème, notamment en volley-ball et en natation.  A partir de ce constat, montrez comment l'enseignant doit agir pour faire progresser ses élèves en éducation physique et sportive au collège.

 

2007 : Les finalités et les objectifs de l'EPS ont-ils pris en compte les évolutions culturelles de notre pays de 1945 à nos jours ?

2007 : "Les élèves doivent progressivement maitriser les techniques et les tactiques spécifiques à chaque APSA. Elles doivent être utilisées au moment judicieux dans des situations caracteristiques de chaque activité". Arreté 01/07/2002 (annexe prog seconde). Comment pouvez-vous intégrer ces exigences dans l'apprentissage des APSA pour des élèves de seconde ?

 

2006 : "Quels rapports entretiennent l'EP et la santé depuis 1945"

2006 : "Dans quelles conditions la quantité de travail physique demandée aux élèves dans l'enseignement obligatoire de l'EPS permet d'avoir un véritable impact sur la performance motrice de ces derniers ?"

 

2005 : Le développement des loisirs ces quarante dernières années a-t-il influencé les objectifs et méthodes de l'EPS?

2005 : "Risques et sécurité en EPS"

 

2004 : "Les enjeux éducatifs du sport scolaire et des association sportives depuis le début des années 60. Quelles évolutions quelles perspectives"

2004 : "Ce qui est appris en EPS peut-il être réinvesti ailleurs qu'en EPS? Vous envisagerez les conséquences didactiques de votre analyse."

 

2003 : "Il n'est pas d'éducation qui ne soit transmission d'une culture et par conséquent ne la présuppose."(Ulmann Jacques, Sur quelques problèmes concernant l'Education Physique, Revue Eps n° 81, 82, 83, 1966).
Quelle culture l'éducation physique et sportive peut-elle transmettre aujourd'hui ?

2003 : "Montrez comment le groupe classe constitue à la fois des contraintes et des ressources pour les apprentissages proposés en éducation physique et sportive."

 

2002 : "Discutez de la pertinence et analysez les difficultés à développer, depuis 1967, une Education Physique et Sportive répondant au principe de l'égalité des chances à l'école.."

2002 : "Quelles sont les formes et les fonctions de la répétition dans les séances d'Education Physique et Sportive ?"

 

2001 :Montrez comment , au 20e siècle, la contribution de l'EPS à la formation du citoyen et du patriote s'inscrit dans l'évolution de la démocratie en France." 

2001 : "Comment l'EPS favorise t-elle le développement, l'entretien, et la gestion du potentiel énergétique des lycéens? "

 

2000 : "Montrez comment, sous la Vème république, la publication des textes officiels qui présentent les finalités et les objectifs de l'EPS précède et accompagne l'évolution des conceptions de cette discipline d'enseignement."

2000 : L'EPS "participe de façon spécifique à l'éducation à la sécurité... et à la responsabilité..." (1)  Présentez et justifiez les procédures de choix des APS adoptées par les enseignants d'EPS pour remplir cette mission au collège. (1) : Extrait de l'annexe à l'arrêté du 27 juin 1996 relatif au "Programme d'EPS de la classe de sixième des collèges". BO n° 40 du 18 juillet 1996.

 

1999 : "Dans quelle mesure dans la seconde moitié du XXème siècle, l'identité de l'EPS est-elle marquée par la difficulté de cette discipline à lier l'objet du développement de la personne à celui des apprentissages culturels ?"

1999 :"Le texte relatif à la mission du professeur exerçant en collège lycée d'enseignement général et technologique ou en lycée professionnel précise : le professeur a la responsabilité de créer dans la classe les conditions favorables à la réussite de tous. Qu'est ce que la réussite en EPS et quelles en sont les conditions favorables ?"

 

1998:  Dans quelle mesure l’évolution de l’éducation physique reflète-t-elle le statut culturel des activités physiques et sportives dans la société française au cours du XXème siècle ?

1998: « Le désir de réussite et de connaissance de soi est à soutenir : l’élève est impliqué dans les procédures de compréhension de ses actions, notamment celles relatives à la connaissance des résultats et à leur évaluation. » (EPS-Programme du cycle central du collège). Commentez cette affirmation et tirez-en les conséquences au plan de la conception et de la mise en oeuvre de l’enseignement dans les classes de collège.

 

1997  : Les rapports entre les sciences et l’éducation physique ont-ils contribué à transformer les conceptions relatives à celle-ci au cours du XXème siècle.

1997 : Le dosage de l’effort et l’identification des risques corporels : quelles données l’enseignant peut-il utiliser pour justifier ses démarches didactiques dans les classes de seconde.

 

1996 : Peut-on affirmer que l’éducation physique a toujours tenu compte de l’hétérogénéité de la population scolaire depuis le début du XXème siècle ?

1996 : En quoi et comment les données sur la motivation peuvent-elles guider l’enseignant d’éducation physique et sportive pour le choix et l’élaboration des procédures d’enseignement ?

 

1995 : L'éducation physique a-t-elle toujours été un enseignement de techniques au cours du XXème siècle ?

1995 : Le développement des potentialités énergétiques et motrices dépend, dans une certaine mesure, de la continuité de l’enseignement. En quoi et comment les connaissances relatives aux apprentissages moteurs guident-elles l’enseignant dans l’organisation de cette continuité au collège.

 

1994 : Les transformations de l'éducation physique à travers l'évolution de ses finalités au cours du XXème siècle.

1994 : « En EPS, les objectifs qui sont assignés à cet enseignement, autant et peut-être plus qu’à tout autre, lui font obligation de s’adresser à tous les élèves ». Commentez cette affirmation et tirez-en les conséquences au plan de la conception et la mise en oeuvre de l’EPS.

 

1993 : L'évaluation est tenue, comme le sont les contenus d'enseignement auxquels elle se réfère, d'observer les objectifs de la discipline. Comment a-t-il été répondu à cette affirmation depuis les vingt dernières années ?

1993 : Pourquoi et comment rendre l'élève acteur de ses apprentissages ?

accueil